Stress au travail


source : https://www.napofilm.net/fr/napos-films/napo-when-stress-strikes

Comment gérer le stress lié à ma fonction ?

Face au stress, l’individu va commencer par réagir (réaction d’alarme). Si  le stress continue, il va activer toutes les ressources dont il dispose pour arriver à faire face (phase de la résistance). Si la personne ne parvient pas à réduire le stress, les ressources dont elle dispose vont s’épuiser (phase de l’épuisement).

Théorie du Syndrome Général d’Adaptation au stress, de Hans Sely

Symptôme du stress

Lorsqu’elles stressent, certaines personnes peuvent :

  • Ressentir de l’angoisse, de l’anxiété.
  • Se fâcher plus facilement.
  • N’avoir plus envie de rien faire.
  • Eprouver des difficultés à se rappeler les informations importantes.
  • Éprouver des difficultés à se concentrer.
  • Ne plus parvenir à trouver le sommeil.
  • Changer rapidement d’humeur. Etre joyeux un instant et triste la seconde d’après.
  • Se tracasser pour des petits problèmes.
  • Ne plus être aussi performant qu’avant.
  • Fumer, boire.
  • Tenter de fuir les problèmes.
  • Être facilement effrayé.
  • Consommer plus de médicaments.
  • Se plaindre plus vite.

En situation de stress, notre corps réagit également.

  • Le rythme cardiaque s’accélère, la respiration devient plus rapide, plus superficielle.
  • L’appétit diminue.
  • Les douleurs deviennent plus fréquentes, notamment à la tête, à l’estomac, au cou et à la nuque.
  • La transpiration est plus abondante.
  • La pression sanguine augmente.
  • Il peut arriver que des problèmes de vue surviennent.

Conséquences du stress

Un stress de longue durée, s’il n’est pas traité, peut avoir des conséquences sur son propre bien-être mais également sur le fonctionnement d’une équipe ou d’un groupe encore plus large.

  • Pour une personne : la conséquence la plus connue est le burnout mais ce n’est pas la seule :
    • Diminution de la résistance aux maladies
    • Hypertension
    • Maladie cardio-vasculaire
    • Ulcères
    • Cancers
    • Diminution de la satisfaction personnelle et de la performance
  • Dans une équipe
    • Diminution de la performance du groupe
    • Diminution de la qualité des produits
    • Problèmes relationnels, conflits
    • Difficulté à fonctionner en tant qu’équipe
    • Augmentation des avis contradictoires au sein de l’équipe
    • Difficulté de trouver un terrain d’entente
    • Présence de harcèlement moral
  • Dans une entreprise
    • Augmentation de l’absentéisme
    • Augmentation de la charge de travail
    • Les travailleurs restent moins longtemps et sont donc moins impliqués. Ils ont besoin de plus de formation.
    • Le sentiment d’infériorité des travailleurs va diminuer le dynamisme de l’entreprise.
    • Augmentation des coûts pour l’entreprise

Outils pour gérer le stress

  • La Neuro-nutrition
  • Avoir une attitude adéquate donc éviter la fuite ou l’attente et rechercher une solution.
  • Faire du sport : le stress a besoin d’être évacué par le mouvement.
  • Éviter le chocolat, l’alcool, la caféine ou la cigarette.
  • Se relaxer.
  • Accepter les évènements impossibles à changer.
  • Se fixer des objectifs à atteindre pour avoir l’impression que le travail avance.
  • Travailler sur sa respiration en essayant d’inspirer et d’expirer le plus longtemps possible. Il s’agit de la ralentir.
  • Prendre du recul pour évaluer la situation : quand on est sous stress, on peut facilement se sentir submergé.
  • Prendre des pauses.
  • Voir les aspects positifs de son travail : en état de stress, on a tendance à ne voir que les côtés négatifs.
  • Chercher un soutien auprès d’autres personnes.
  • Définir des limites si on se sent dépassé.
  • Accepter ses erreurs.
  • Penser à prendre du sommeil.
  • Adapter son environnement.
  • Se faire plaisir.
  • Si on sait qu’une situation va être stressante, mettre en place une routine (à telle heure, je prends une pause).

Notes de synthèse de la session Alter Ego intergroupe  du 10/03/2016

Outils pratiques

Créée par les Dr. Thomas H. Holmes et Richard H. Rahe, ce test est utilisé pour calculer le niveau de stress et déterminer la probabilité que la santé soit affectée au cours de l’année qui vient. Ils ont examiné le stress—jaugé les unités de changements de vie (UCV) qui se calculent en expériences allant de la mort d’un époux, à la remise d’une contravention. En additionnant les unités (UCV) de l’année précédente vous pouvez prédire la probabilité de stress reliée à une maladie ou à un accident.

Total UCV moins de 150 = 35% de chance de maladie ou d’accident dans les 2 ans à venir.
Total UCV entre 150-300 = 51%.
Total UCV plus de 300 = 80% de chance de maladie ou d’accident.

Si votre score se chiffre à 200 points ou plus, et si vous ne vous sentez pas vraiment bien, vous devriez peut-être subir un examen médical.
Si votre score se chiffre à 200 points ou plus, et que vous vous sentez bien, vous acceptez très bien les changements.

  • Jeu de cartes « Situation de stress » utilisé lors de l’intergroupe (à réutiliser par exemple en réunion d’équipe). Il permet de conscientiser certaines situations pouvant être stressantes pour les participants.
  • Matrice permettant d’analyser une situation de stress, pour y apporter des pistes de solution. (Source: réunion intergroupe 10/03/16)
  • La roue de stress : Grille pratique pour analyser l’origine de son stress (source : simplylife)

 

Merci à Magali Jemine, stagiaire Alter Ego, pour les outils proposés sur ce sujet :)